déc

10

Résumé de l’intervention du père DAME, délégué diocésain pour l’interreligieux

Par Administrateur

Bonjour à toutes et à tous,

Vous trouverez ci-après le texte résumé de l’intervention du Père Pascal DAME, délégué diocésain pour l’inter-religieux lu à la fin de sa rencontre débat, ce vendredi 9 décembre au centre pastoral de l’Arbrisseau.

Bonne lecture et belle réflexion
Cordialement

Marc Ouziaux

**************

Nous vivons dans un monde interrelationnel, interculturel, interreligieux.

Le dialogue interreligieux met en présence des personnes qui, tout en appartenant à différentes religions, reconnaissent leur égale dignité. le dialogue est une rencontre où il y a écoute et respect réciproques.

Dialoguer, ce n’est pas renoncer à sa foi. Dialoguer, ce n’est pas prendre la voie du syncrétisme.

Le dialogue est fécond lorsque j’approfondis ma foi par l’écoute, la prière, l’Eucharistie, l’étude des textes de la bible, la solidarité envers les plus pauvres, l’ouverture à la foi de l’autre tout en suivant le Christ. « L’Eglise catholique ne rejette rien de ce qui est vrai et saint dans ces religions. » (Nostra Aetate), et « Toutefois, elle annonce, et elle est tenue d’annoncer sans cesse, le Christ qui est « La Voie, la Vérité et la Vie. » (Jean 14,6), dans lequel les hommes doivent trouver la plénitude de la vie religieuse et dans lequel « Dieu s’est réconcilié toutes choses. » (Nostra Aetate)

Nous ne possédons pas la Vérité comme si c’était un objet. Nous sommes dans la Vérité lorsque nous aimons, partageons, pardonnons en respectant notre foi.

Nous ne sommes pas responsables de la conversion de l’autre. La conversion est un cœur à cœur entre chaque personne et Dieu. L’Esprit travaille tout être humain pour peu que ce dernier, de manière mystérieuse, se laisse toucher par la Miséricorde en aimant à son tour.

Mais je suis responsable de la manière dont je témoigne de l’Amour de Jésus-Christ pour toute l’humanité en priant, aimant, partageant, pardonnant. Notre Seigneur Jésus-Christ ne nous demande pas d’utiliser la violence par des actes et des paroles envers ceux qui pensent et croient autrement, mais d’entrer dans une dynamique de foi qui est la joie de croire, d’aimer, d’accueillir.

Le Pape François dans sa très belle exhortation apostolique «La joie de l’Evangile» écrit, concernant le dialogue interreligieux :

  • Au § 250: « Une attitude d’ouverture en vérité et dans l’amour doit caractériser le dialogue avec les croyants des religions non chrétiennes, malgré les divers obstacles et les difficultés, en particulier les fondamentalistes des deux parties. Ce dialogue interreligieux est une condition nécessaire pour la paix dans le monde. »
  • Au § 251 : « Dans ce dialogue, toujours aimable et cordial, on ne doit jamais négliger le lien essentiel entre dialogue et annonce, qui porte l’Eglise à maintenir et à intensifier les relations avec les non chrétiens. »
  • Au § 254 : « Les non chrétiens, par initiative divine gratuite et fidèles à leur conscience, peuvent vivre « justifiés par la grâce de Dieu » et ainsi « être associés au mystère pascal de Jésus-Christ. »
  • Chrétiens et musulmans doivent ensemble se mettre à l’écoute de la Miséricorde divine en luttant contre toutes les formes d’injustice. »

***********

Vous pouvez lire/télécharger ce texte au format pdf en suivant ce lien

 

Un commentaire à ce jour

Merci pour ce retour, car je n’ai pas pu me rendre à cette soirée.
Que se poursuive ce dialogue inter-religieux tout près de chez nous! C’est trop important aujourd’hui. Merci à vous.
A bientôt
Marion

Laisser un commentaire